Communiqué du 24 juillet 2015 1


logo_752013_webParis le 24 juillet 2015,

Les fidèles musulmans de la Mosquée Adda’wa sont heureux d’avoir pu célébrer le Ramadhan béni dans l’enceinte du 39 rue de Tanger à Paris 19ème. C’est avec une émotion profonde qu’ils retrouvent ce lieu qui leur a tant manqué. Ainsi, grâce à Dieu, ils ont pu durant le mois béni de Ramadhan, y accomplir les prières en toute quiétude et célébrer la fête de l’Aïd Al-fitr dans la sérénité.

A leur demande, le Tribunal de Grande Instance de Paris a décidé le 23 juin 2015 de confier à un Administrateur judiciaire le pouvoir de régulariser la situation de l’Association Cultuelle Islamique Mosquée Adda’wa en procédant à la convocation de son Assemblée Générale afin d’élire son nouveau Conseil d’Administration, ce que Monsieur Larbi KECHAT a toujours refusé devant le Tribunal.

Le 30 juin 2015, la préfecture de Police de Paris a autorisé l’ouverture au public du chapiteau qui leur permet de se réunir à nouveau au 39 rue de Tanger Paris 19ème.

Le même jour, le Tribunal de Grande Instance de Paris, alors qu’il ignorait l’autorisation d’ouverture au public décidée le même jour par la préfecture de Paris, avait ordonné l’expulsion des musulmans du 39 rue de Tanger à la demande de Monsieur Larbi KECHAT.

Un Appel a donc été interjeté contre cette expulsion.

La Cour d’Appel de Paris devrait donc prochainement prononcer l’annulation de l’expulsion demandée par Monsieur Larbi KECHAT.

Les fidèles musulmans de la Mosquée Adda’wa, restent confiants et attachés à la justice de leur pays, victimes des nombreux problèmes causés par cette opposition à l’exercice du culte célébré au 39 rue de Tanger Paris 19ème.

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Communiqué du 24 juillet 2015