Les Hommes de Adda’wa


La prière de Joumouâa à l'ancienne mosquée Adda'wa, rue de Tanger. Sortie de la mosquée

Le premier homme, pour reprendre le titre du livre de Camus, est Abdelkader Benahmed. Si Abdelkader possédait, au 15 rue de Belleville, un grand hôtel où vivaient les immigrés maghrébins seuls ou en famille, et dont le rez-de-chaussée était loué à des juifs qui travaillaient dans le textile et la confection de chaussures. En 1965, il récupère ce local et l’offre aux musulmans pour en faire une mosquée. C’est lui qui va pousser le légendaire Mohand Tighlit à s’investir dans la communauté des fidèles et conduire cette mosquée qui a changé plusieurs fois d’endroit ou de projets, mais dont ses hommes sont restés des hommes. Un jour, Si Abdelkader s’adresse aux membres actifs de la mosquée : « J’ai trouvé un homme meilleur que moi ».

 

 

Un homme d'Honneur

Un homme d’Honneur

Mohand Tighlit

Le modeste érudit

Le modeste érudit

Muhammed Hamidullah

Le premier bienfaiteur

Le premier bienfaiteur

Cheikh Abou-Bakr Al-Djazairi

Le généreux entrepreneur

Le généreux entrepreneur

Chems-Eddine Dehbal

 d’autres Hommes de la mosquée seront rajoutés prochainement …